Participation à la création d'un lycée technique à Aného avec le Conseil Général des Yvelines

Inauguration du Lycée d’Anèho-Glidji au Togo

Jeudi 30 janvier, la commune d’Anèho a inauguré la première tranche du Lycée d’enseignement technique et professionnel d’Anèho-Glidji, en présence du Ministre de l’enseignement technique et d’une importante délégation yvelinoise conduite par Jean-Marie Tétart.

Jean-Marie Tétart et Marie-Hélène Aubert conduisaient la délégation yvelinoise

Jean-Marie Tétart et Marie-Hélène Aubert conduisaient la délégation yvelinoise

«  Telle une flamme olympique, le projet est passé de mains en mains depuis 2007 jusqu’à cette cérémonie qui marque la naissance officielle de notre établissement » : il a fallu du temps, de la persévérance, de la continuité, et surtout une multitude de bonnes volontés et de contributions, pour que ce Lycée voie le jour, tenait à rappeler le Maire d’Anèho, Patrice Ayivi, dans son discours d’inauguration. Côté Yvelines, quatre entités étaient représentées à la cérémonie : le Département bien sûr, partenaire de coopération d’Anèho et principal financeur du Lycée, le Lycée Jules Ferry de Versailles, et les associations SAGE et Merveilles du Togo. Depuis 7 ans, des dizaines d’acteurs ont pris part à l’élaboration de ce projet, dont le coût final devrait avoisiner un million d’euros, lorsque la totalité des travaux sera achevée en 2015.

L’enseignement technique  est une priorité nationale du Togo, et reçoit un appui financier important de la part des gouvernements français et allemand notamment. Le projet d’Anèho est de ce point de vue innovant, puisqu’il émane d’une collectivité locale et illustre les possibilités de partenariat entre Etat et collectivités autour d’objectifs partagés de développement.  Pour Anèho, « l’enjeu est que la ville puisse garder ses fils et ses filles sur son territoire, et que les entreprises puissent trouver les ressources humaines nécessaires à leur développement », a indiqué Jean-Marie Tétart, rejoignant en cela les objectifs énoncés par le Ministre de l’enseignement technique de faire du Togo « un pays créateur de forte valeur ajoutée grâce à une main d’œuvre qualifiée et spécialisée ».

L’enjeu de la scolarisation des jeunes filles était aussi très présent dans les discours et les animations proposés aux invités. Aujourd’hui, 8 filles ont intégré l’établissement, pour se former à des métiers plutôt considérés comme masculins, et une fondation locale prend en charge une partie des frais de scolarité des filles. « Les femmes ne cherchent pas à prendre votre place, Messieurs, a ainsi plaidé avec humour la maîtresse de cérémonie, et je rêve qu’un jour, Monsieur le Ministre, une femme électricienne puisse être assise à votre place ».

Dans l'atelier électrotechnique, les élèves s'exercent sur du matériel performant

Dans l’atelier électrotechnique, les élèves s’exercent sur du matériel performant

Ce projet montre aussi ce que la coopération décentralisée peut apporter concrètement en retour à une collectivité française : « vous avez accueilli sur le chantier des personnes en difficulté d’insertion en France, et ce faisant, vous nous avez aidés à les remettre sur pieds. Ils ont pu retrouver un emploi et un logement à leur retour », a témoigné Jean-Marie Tétart. Cette contribution originale au projet a été également saluée par le Maire d’Anèho, qui a réclamé un ban pour les 7 bénéficiaires du RSA : « à travers les représentants de l’action sociale du Département présents aujourd’hui, vos applaudissements vont atteindre ceux qui sont restés à Versailles ».

Si la construction et l’équipement sont en bonne voie, l’enjeu est aujourd’hui d’assurer des modalités d’entretien et de renouvellement du matériel qui permettent de maintenir dans la durée le haut niveau d’exigence que s’est donné le Lycée pour les formations qu’il dispense.  « Ce qui est important dans ce Lycée, ce ne sont pas les murs et les machines : c’est ce qui ne se voit pas, ce sont les connaissances, les compétences et l’esprit d’entreprise qui seront suscités », a souligné le Maire d’Anèho. Dès le lendemain de l’inauguration était ainsi prévu un atelier de réflexion avec les entreprises togolaises pour les inviter à prendre part à la gouvernance de l’établissement et favoriser la bonne insertion des futurs diplômés. Et les discussions ont débuté pour mettre en place un accompagnement durable, sur les dimensions pédagogiques mais aussi administratives et financières, entre le Lycée d’Anèho et le Lycée Jules Ferry.

cf : http://www.yvelines.fr/2014/02/01/inauguration-du-lycee-daneho-glidji-au-togo/

 

Les élèves du Lycée technique d’Anèho ont fait leur rentrée

 

Le 21 octobre, 60 élèves du nouveau Lycée d’enseignement technique et professionnel de la Commune d’Aného (LETPA) ont bénéficié de leur premier jour de cours.

 

Les bâtiments ne sont pas encore terminés, mais la rentrée s’est effectuée dans l’enthousiasme

Elle a sans doute été organisée dans la précipitation, mais elle était attendue par un grand nombre d’élèves : des centaines de dossiers avaient été déposés auprès de la Commission de sélection des élèves réunie du 16 au 18 octobre. Dans des locaux qui ont encore un air de chantier, et qui obligent à tenir les premiers cours sous le préau, le nouveau Proviseur de l’établissement, M. Bouti, était néanmoins ravi et fier de cette rentrée :

nous avons eu à rencontrer les parents d’élèves (…) pour voir avec eux comment ils doivent nous accompagner pour que les enfants soient bien formés et soient directement employables et capables d’effectuer les travaux de leur domaine de formation ».

Accompagné du Chef Travaux, M. Agbessi, qui a pu bénéficier d’une formation en immersion au Lycée Jules Ferry de Versailles en septembre, et du Responsable administratif et financier, M. Bocovi, tous trois coordonnent les premières activités de l’établissement. Trois enseignants (en droit, informatique et électrotechnique) ont également été affectés et commencent à prodiguer les cours. L’ensemble du corps enseignant requis devrait être nommé dans les jours à venir, ainsi que le personnel administratif (surveillant général et secrétaire).

30 élèves par filière ont donc pu bénéficier de leur premier jour de cours, dont 4 filles au Brevet de technicien « électrotechnique » et 8 à la « maintenance informatique », soit un taux de 20 % au titre de cette première année d’ouverture. « Les cours théoriques ont bien démarré et nous attendons le démarrage des cours pratiques début 2014 » déclare une jeune fille de la filière informatique. Les frais de scolarité annuels sont de l’ordre de 38 € pour les garçons et 30 € pour les filles, afin d’encourager l’inscription de celles-ci.

Les containers transportant le matériel pédagogique devraient arriver au Port de Lomé au début du mois de novembre pour un acheminement sur le site et une installation par des élèves du Lycée Jules Ferry d’ici la fin de l’année.

La mise en place de ce Lycée représente un investissement considérable, puisque près d’un million d’euros sera engagé sur trois ans, pour former chaque année 200 élèves aux métiers de la maintenance informatique et de l’électrotechnique, notamment grâce au concours financier du Ministère français des Affaires étrangères et le soutien apporté par deux associations de la diaspora togolaise, Merveilles du Togo et Solidarité des Amis de Gbatopé et Environs.

Cf : http://www.yvelines.fr/2013/10/31/les-eleves-du-lycee-technique-daneho-ont-fait-leur-rentree/

INNAUGURATION DU LYCEE 

en présence du Vice Président 

de l'association  MERVEILLES DU TOGO - France, présent à Lomé, Mr Raymond GOEH-AKUE

 le 30 janvier 2014

Pour le contacter : 00 228 93 25 35 01

Jean-Marie Tétart, Vice-président du Conseil général délégué à la coopération décentralisée, présente le retour d’expérience réussie de la construction d’un lycée technique au Togo par sept Yvelinois bénéficiaires du RSA.

Construction du lycée au TogoEn février dernier, le Conseil général a recruté sept bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) pour participer à la construction d’un lycée technique dans la commune d’Anèho au Togo. Né du partenariat établi entre le Conseil général et la commune d’Anèho en 2007, le projet est une première dans les Yvelines.

Les bénéficiaires du RSA ont été recrutés dans le cadre d’un Contrat Unique d’Insertion (CUI) ou contrat aidé ayant pour objectif un retour à l’emploi pérenne. Deux travailleurs sociaux du Conseil général (basés aux Mureaux) les accompagnent depuis le retour de cette mission afin de faciliter leur insertion tant professionnelle que sociale.

Les bénéficiaires du RSA sont restés six mois sur le chantier pour travailler aux côtés d’entreprises togolaises. Cette expérience professionnelle qualifiante est un avantage indéniable. Leur engagement reflète une implication et des valeurs sociales. Ce chantier implique les services de l’action sociale du Conseil général et ceux de la coopération décentralisée pour une action conjointe.

Lundi 30 septembre, un premier container de 40 pieds contenant le matériel pédagogique récolté pour le futur Lycée technique d’Anèho est parti de Trappes pour le Togo. Un second container doit être expédié avant fin octobre.

Le Maire d'Anèho et Michel Priou, du Lycée Jules Ferry, ont supervisé le chargement du container

Le Maire d’Anèho et Michel Priou, du Lycée Jules Ferry, ont supervisé le chargement du container

Au centimètre près, le dernier colis s’est encastré dans le container, et le plomb de fermeture est posé. Il est 11h et le chauffeur démarre le camion qui emporte la cargaison vers le port du Havre. A l’intérieur, des systèmes électriques de démonstration, des moteurs, des platines, des ordinateurs, des consommables, des établis, des tables informatiques… de quoi équiper tout à fait correctement les salles de classe du Lycée d’enseignement professionnel et technique d’Anèho dont l’ouverture des portes est programmée le 7 octobre.

Le départ du container est le fruit d’un long et difficile travail qui a demandé la collaboration de multiples acteurs : des lycées techniques des Yvelines, qui ont fait le tri dans leurs stocks de matériel pour identifier ce qui pouvait être donné ; les services techniques du Département, pour le transport ; les élèves du Lycée Jules Ferry, qui ont testé et conditionné le matériel ; les fournisseurs, qui ont dû respecter des délais d’acheminement réduits pour les consommables et autres équipements indispensables ; le Service départemental d’incendie et de secours des Yvelines, qui a entreposé les caisses dans un local à Trappes. Au final, vendredi 27 et lundi 30 septembre, tous sont venus donner un coup de main pour finaliser la préparation du container, avec l’aide supplémentaire de Romain, l’un des participants au chantier solidaire d’insertion au Togo.

De passage à l’entrepôt lundi matin, Patrice Ayivi, le Maire d’Anèho, a indiqué qu’il se montrerait très attentif à la bonne utilisation du matériel sur place, afin que les efforts qui ont été consacrés à cette collecte produisent tous les bénéfices escomptés pour la formation des élèves. Faute de place, plusieurs colis n’ont pu partir lundi : un second container sera prochainement rempli et devrait rejoindre Anèho début décembre, à temps pour la mission qu’effectueront des élèves du Lycée Jules Ferry pour installer tout ce matériel. Au second semestre, les élèves d’Anèho pourront ainsi profiter pleinement des salles techniques pour parfaire leur apprentissage.

Le Lycée d’Anèho est l’un des plus gros projets de la coopération yvelinoise, représentant près d’un million d’euros d’investissement. Il bénéficie du soutien du Ministère des affaires étrangères et du concours de deux associations de ressortissants togolais, SAGE et Merveilles du Togo.

Contact

Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO

merveilles-du-togo@live.fr

Saint Sauveur des Landes en Ille et Vilaine, Les Mureaux et Mantes la Jolie dans les Yvelines, Ile de France. Au Togo, Tsévié pour l'association MERVEILLES DU TOGO, sur tout le territoire à travers les membres du Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO.

06 64 74 75 62

Rechercher dans le site

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode