Maintenir la vie dans le village d'Edohwokuipé (7 km d'Afagnan)

 

Situé dans une région verdoyante du sud du Togo, ce village accessible uniquement par une piste fortement endommagée par les nombreuses inondations. Il est composé de 535 habitants, dont 50 % ont moins de vingt ans, et essentiellement agriculteurs.

L’accès aux soins est extrêmement difficile. En effet, le premier centre médical se trouve à 7 kms, au cœur du village d’Afagnan, les villageois ne disposent d’aucun véhicule et les soins y sont payants. La population ne pratique que très peu le commerce, et n’a pas les moyens financiers de se soigner. 

Objectifs :

. Permettre aux habitants d’accéder à des soins médicaux « primaires » afin que les blessures et maladies bénignes ne s’aggravent

. Permettre un suivi des grossesses et des nouveaux nés (suivi de croissance et vaccinations)

.  Prévenir la population notamment par le biais des vaccinations et l’éducation aux règles d’hygiène et de santé

. Répondre à de jeunes volontaires en demande de chantiers solidaires en Afrique : participer à l’essor d’un village togolais en grande difficulté tout en découvrant au quotidien un pays au travers de sa population

 

: la région du  Bas Mono, est une région très peuplé, mais dont la majorité des habitants vivent sous le seuil de pauvreté.  Le village d’Edohwokuipé n’échappe pas à ce constat. Ce village comprend 535 habitants dont 50 % ont moins de 20 ans. Il ne comprend aucun établissement administratif (ni école, ni dispensaire….)

 Les villageois sont essentiellement agriculteurs, mais leurs moyens et leur manière de cultiver la terre, ne permettent pas de produire suffisamment pour couvrir les besoins des habitants. D’autant plus qu’aucun moyen de transport n’existe dans le village, que pour vendre, il leurs faut aller à Afagnan à pieds, et que le fait de devoir porter leur production limite leur possibilité de vente, et donc de revenue.

D’autre part, le village est souvent inondé ce qui réduit encore leur production, mais surtout provoque des maladies (fièvre, paludisme, quelques cas de choléra). Le plus important étant que l’éloignement et le manque de moyens financier empêchent les villageois de se rendre à Afagnan, là où se situe l’hôpital privé le plus proche, par conséquent, les blessures liés au travail de la terre, qui sont souvent bénignes, s’aggravent, les femmes ne sont pas suivis pendant leurs grossesses, ni les nourrissons, aucune campagne de vaccination n’est faites, pas plus que de l’éducation à la santé, notamment en ce qui concerne l’eau, qui provient de la rivière. 

En venant avec des jeunes des Yvelines dans ce village, nous souhaitons, d’une part, montrer aux villageois qu’ils ne sont plus seuls, et qu’en joignant leurs forces aux nôtres, nous pourrons faire évoluer la situation global du village, d’autre part développer chez les jeunes qui nous accompagneront le sens de la solidarité, cette solidarité dont nous avons fait notre slogan. Leurs apprendre à relativité leur difficultés, s’intéresser aux autres, pour qu’ils puissent au retour de leur voyage, regarder autours d’eux d’une autre manière. Nous espérons que cette expérience leur apportera le goût du partage, de l’investissement auprès de leur prochain, aussi bien au niveau local, qu’international, et pourquoi pas les inciter à monter, avec notre aide, et celle de nos partenaires, leurs propres projets solidaires

Au Togo, notre association jumelle a déjà signée plusieurs conventions de partenariats afin de travailler à résoudre diverses problématiques. Nous essaierons de créer à partir de ces partenariats, comme nous sommes en train de le faire en France avec le « collectif SSI du Mantois », un réseau associatifs, un réseau de compétences complémentaires, pour travailler ensemble,  dans la même direction, que nous partageons tous, le développement du Togo, et la diminution de la pauvreté. 

 

Objectif Général du Projet : Sortir ce village de son isolement, lui apporter le confort minimal nécessaire à son développement. Nous souhaitons hormis la construction de la case santé installé cette année, et dont l’organisation suivra le cours de nos partenariats locaux. Apporter au village, l’eau, l’assainissement, mais surtout un développement économique varié (nouvelles approches en matière d’agriculture, développement du maraichage et de l’élevage, de l’artisanat, du tourisme) en rattachant le village aux projets de développement économique que nous avons dans la région (Atelier artisanal Solidaire, Circuit touristique Solidaire, Village de vacances Solidaire, à Afagnan, et à Aného).

 

Promouvoir la solidarité internationale et la citoyenneté participative en contribuant à la dynamique économique de la région maritime dans un premier temps.

 

Objectif Spécifiques : Notre objectif premier, en construisant cette case santé est de mettre en place petit à petit,  les moyens  pour   réduire le taux de mortalité dû à l’aggravation des blessures dû aux travaux de la terre (tétanos, gangrène), réduction du taux de mortalité périnatale, réduction de la mortalité infantile (nourrissons, enfant de moins de deux ans), éducation santé pour réduire le paludisme, le HIV, éducation en hygiène liée à l’eau.

- Mobiliser les jeunes pour une citoyenneté participative dans les Yvelines et pour assurer la relève.

- Favoriser des échanges en jeunes des Yvelines et du Togo.

- Permettre aux jeunes de participer activement à un projet de développement au Togo, et leur permettre de développer à leur tour leur projet.

 

 

Contact

Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO

merveilles-du-togo@live.fr

Saint Sauveur des Landes en Ille et Vilaine, Les Mureaux et Mantes la Jolie dans les Yvelines, Ile de France. Au Togo, Tsévié pour l'association MERVEILLES DU TOGO, sur tout le territoire à travers les membres du Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO.

06 64 74 75 62

Rechercher dans le site

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode