Création d'un village vacances solidaires et responsables

 

Résumé

Forte des prises de contact, facilité par le partenariat entre notre association et le département des Yvelines dans le cadre de la création d’un Lycée d’enseignement technique et professionnel dans la ville d’Aného, et du constat d’un besoin exprimé par les acteurs économiques locaux, en matière d’emplois et de formations diversifiés permettant de participer activement à la lutte contre le chômage des jeunes et leur émigration vers la capitale. Autant que du constat de la forte potentialité de la ville en matière de tourisme, non exploité, nous avons étudié le projet de création d’un village touristique solidaire et responsable, générateur d’emploi, de formation, mais aussi de développement économique dans des domaines aussi variés que l’artisanat, la restauration, le commerce, ….

Contexte

Localisée dans la Région maritime, à une heure de Lomé et à la frontière avec le Bénin, la ville d’Anèho est le chef-lieu de la Préfecture des Lacs et son principal centre urbain. 

Fondée en 1772 par les marchands danois, elle a été capitale du Togo à l’ère de la colonie allemande puis française. Déchue de sa prééminence administrative et politique au profit de Lomé, site plus propice au commerce maritime, la ville reste un haut-lieu de la culture et du pouvoir politique traditionnel au Togo.

Malgré une situtation enclavée entre l’Océan atlantique et la lagune reliant à l’ouest le lac Togo au fleuve Mono faisant frontière avec le Bénin, qui a fait de ce territoire un espace de peuplement relativement dense au regard du reste de la Préfecture (environ 25 000 habitants concentrés sur une superficie de 32 km², tandis que la Préfecture des Lacs compte 211 000 habitants pour 405 km², inclus Anèho), la ville jouit d’une situation privilégiée liée à quatre facteurs :

-          la présence de la route inter-états ouest-africaine, dont le développement de Freetown à Lagos en reliant chacun des ports (Cotonou, Lomé, Abidjan, Accra) est l’une des priorités des institutions régionales et internationales, et dont le tronçon qui va de Lomé à Anèho est en cours de rénovation ;

-          sa position de ville frontière, qui fait de la commune une ville-étape pour le trafic routier ;

-          sa proximité avec Lomé et les zones industrielles qui se trouvent entre Anèho et la capitale (Société nouvelle des phosphates du Togo, extraction de sel (Salinto), carrières, logistiques portuaires…) la mettent en prise avec un bassin d’emplois du secteur secondaire qui est le plus important du Togo ;

-          enfin, son patrimoine architectural et historique (maison de l’esclavage, route de l’esclavage) relativement préservé et sa situation doublement côtière (océan et lagune) en font un lieu apprécié de villégiature pour les classes moyennes de Lomé qui viennent y trouver le week-end repos et activités de détente.

 

La finalité générale du projet est de lutter contre le chômage et le sous-emploi des jeunes de la ville d’Anèho et des territoires avoisinants en proposant une formation qualifiante, par l’apprentissage, répondant aux besoins de locaux et donc porteuse d’emploi.

 

 

Contact

Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO

merveilles-du-togo@live.fr

Saint Sauveur des Landes en Ille et Vilaine, Les Mureaux et Mantes la Jolie dans les Yvelines, Ile de France. Au Togo, Tsévié pour l'association MERVEILLES DU TOGO, sur tout le territoire à travers les membres du Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO.

06 64 74 75 62

Rechercher dans le site

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode