CHANTIER (été 2015)

Vous avez entre 18 et 25 ans ! Vous habitez dans les Yvelines  ! Vous avez envie de voyager tout en vous rendant utile !…

L'association MERVEILLES DU TOGO - Fr et sa jumelle MERVEILLES DU TOGO - Tg, vous proposent de partir pendant quatre semaines minimum, dans le village d'Edohwokuipé (village pilote de l'association) ou sur d'autres missions sur tout le territoire togolais.

Billet d'avion pris en charge, participation de 500 € (Logés, nourrit, blanchi). Vaccination "Fièvre jaune" obligatoire. 
Contactez-nous : merveilles-du-togo@live.fr ou par Facebook

https://www.facebook.com/MerveillesGroupe

 

 

Village d’EDOHWOKUIPE 

région maritime du TOGO

 

Contexte : Le Togo est un pays francophone dont le système éducatif est très semblable à celui de la France. Cependant, celui-ci est confronté à une multitude de problèmes. Son application date de la réforme de 1975, et il souffre d’un manque crucial d’infrastructures scolaires et d’une pénurie d’enseignants. On peut parfois compter entre 120 et 130 élèves dans une seule classe, surtout dans les villes. Dans ces conditions, les enfants ne peuvent pas bénéficier d’un enseignement adéquat et productif. De ce fait les parents sont de plus en plus sollicités pour contribuer à l’éducation de leurs enfants. Afin d’engager certains enseignants dits volontaires (E. V.) et construire des salles de classe, les chefs d’établissement demandent une contribution dite parallèle aux parents. L’effondrement du système éducatif s’explique également par l’abandon par l’État de l’éducation durant la crise socio politique. Cela se traduit par : l’insuffisance notoire des moyens affectés au système éducatif : manque d’enseignants qualifiés, effectifs pléthoriques des classes, conditions de travail déplorables, pénurie du matériel didactique et d’équipements, enseignants mal payé. Le système éducatif subit le contrecoup de la dégradation sociale et culturelle.  Tout ceci a engendré une baisse considérable du taux de scolarisation entre 1990 et 2000, le taux de scolarisation est passé de 72 % à 67%. Actuellement, on note une légère hausse jusqu’à 77%.Néanmoins on ne peut se contenter de ce résultat car chaque enfants à droit à l’éducation.

Il est à noter que les priorités étaient alors de rendre la scolarisation des enfants obligatoire et gratuite, de favoriser la mixité sociale et d’encourager la scolarisation des filles. On peut dire que ces objectifs sont en partie atteints car la scolarisation des filles ayant fortement augmenté depuis les années 1980. Malgré ces engagements de l’État, qui fait de l’éducation une priorité nationale, un rapide état des lieux du système éducatif actuel nous révèle que beaucoup d’efforts restent encore à accomplir. Le taux d’alphabétisation des adultes est de 53% en 2007 (sources UNICEF), mais dans les zones rurales il stagne à 41,5%. En 2008, l’école devient public devient gratuite. En 2009, le taux de scolarité national avoisine les 77%, mais de fortes disparités existent entre les régions. Malheureusement, l’école publique n’est pas présente sur tout le territoire et c’est la société civile et les associations qui prennent le relais.

Notre association (loi 1901) créée en 2009, a été impliquée dans la construction du lycée technique d’Aného, avec le conseil général des Yvelines,  a pour projet de base, le développement « d’écoles, de collèges, et de centre de formation du Millénaire du Développement », ainsi que l’aide et le soutien à la population togolais dans ce domaine en particulier mais aussi dans le domaine de la santé.

« L’école du Millénaire du Développement » est d’un concept facile à comprendre. Il s’agit de coupler un établissement scolaire, avec une unité agropastorale (élevage, maraichage).

Les objectifs sont multiples :

- d’une part, apprendre aux élèves en même temps que les fondements de l’éducation classique, le métier de la terre, pour que ceux qui ne continueraient pas les études puissent avoir les moyens de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles en cultivant ou en mettant ses connaissances aux services de cultivateurs.

- d’autre part, permettre l’autonomie de l’établissement scolaire, là où l’école publique n’est pas encore installé, le village pourra grâce à l’apport financier induit par l’unité de production, payer les instituteurs, entretenir les locaux, fournir le matériel scolaire.

- Un autre volet de ce concept, permettre aux élèves d’avoir un repas bio par jour, grâce à leur travail.

Le village d’Edohwokuipé est de ceux-là. Il n’est accessible que par une piste, il n’est pourvu ni d’eau, ni d’électricité. Il n’y a pas d’école publique. La seule école présente a été créée par une association, l’APSA, et l’instituteur volontaire bénévole y fait la classe à une soixantaine d’enfants du CP au CM2. Ils y sont préparés à leur passage en 6 ème. Le collège le plus proche est à une dizaine de kilomètre, où ils réussissent à suivre les cours malgré les difficultés.

Situé dans une région verdoyante du sud du Togo, ce village n’est accessible que par des pistes fortement endommagées par les nombreuses inondations, chaque année. Il est composé de 535 habitants, dont 50 % ont moins de vingt-cinq ans, et ses habitants sont essentiellement agriculteurs. L’eau est tirée à la rivière à 1 km du village, ce qui apporte son lot de problèmes médicaux.

Nous désirons amener les jeunes Yvelinois à prendre conscience des difficultés de ces populations rural et à leurs apporter, avec notre aide, un soutien en matière d’éducation scolaire mais aussi d’hygiène et de santé (lié à l’eau, risque du HIV, etc.) et un épanouissement culturelle par l’échange avec les jeunes français.

 Si vous avez d’autres questions,

nous nous tenons à votre disposition,

Soutenez le projet !

 

 

Galerie de photos: CHANTIER (été 2013)

Contact

Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO

merveilles-du-togo@live.fr

Saint Sauveur des Landes en Ille et Vilaine, Les Mureaux et Mantes la Jolie dans les Yvelines, Ile de France. Au Togo, Tsévié pour l'association MERVEILLES DU TOGO, sur tout le territoire à travers les membres du Groupe Associatif MERVEILLES DU TOGO.

06 64 74 75 62

Rechercher dans le site

© 2012 Tous droits réservés.

Créer un site internet gratuitWebnode